Rapport sur le sondage début 2013 sur la jeunesse naturiste et l'AJNF

Rappel du sondage

Ce sondage a été initialement prévu pour être publié dans la revue fédérale NNN (Naturisme Naturellement Nu)  afin de servir de base de réflexion pour l'assemblée Générale de l’AJNF de Janvier 2013. Malheureusement, le sondage n’aura pas été publié à temps et sera mis d’abord sous forme de sondage Internet, puis adressé aux internautes naturistes.

Les questions

Quel âge avez-vous ?
13 ans ou moins | entre 14 et 22 ans | entre 23 et 27 ans | 28 ans ou plus

Vous-êtes ?
parent naturiste | enfant de naturiste | jeune de famille non naturiste | adulte naturiste sans enfant | autre - précisez

Aviez-vous déjà entendu parler de l'AJNF avant cet article ?
oui, je suis ou j'ai été adhérent | oui | non

Côtoyez-vous des jeunes en milieu naturiste ?
nonoui, occasionnelementoui

Avez-vous parlé de l'AJNF à :
vos enfants | de jeunes connaissances | d'autres parents personne

D'après-vous, pourquoi les jeunes se désintéressent du naturisme ?
pudeurhontedifférence générationnellerébellionméconnaissancemanque de moyensmauvaise presseautre - précisez

Selon-vous, à quoi sert l'AJNF ?
ne sait pas | promotion du naturisme auprès du grand public | rencontres entre jeunes | faire voyager les jeunes | autre - précisez

D'après-vous, combien l'AJNF compte d'adhérents ?
environ 20 | environ 50 | environ 100 | environ 500 | environ 1000 | 5000 ou plus

Comment voudriez-vous voir évoluer l'association ?

Participation au sondage

Les sources de réponses

Le sondage a été diffusé sur le site de l'AJNF, son forum, sa newsletter, son Facebook, son Twitter, son Google+, son Tumblr et les actualités « jeunes » du site FFN. Le sondage a également été présenté sur le forum de vivrenu.com et etre-naturiste.com. Enfin il a été relayé par des sympathisants dans une newsletter Naturisme Magazine, sur le forum de l'APNEL et sur le site naturismefrance.tumblr.com.

Merci à tous pour votre soutien et votre participation, vous avez été 837 à répondre ! Voici la répartition des participations à partir de ces différentes sources :


Premier constat, les répondants consultent davantage les forums que les réseaux sociaux. On peut l'expliquer par le fait que les forums permettent l'anonymat. Les réseaux sociaux ne peuvent être utilisés que par des naturistes assumés et les personnes ayant un compte enregistré.


L'âge des répondants


 

Nous notons 2 participants de moins de 14 ans, 42 participants entre 14 et 22 ans, 64 participants entre 23 et 27 ans et 729 participants de plus de 28 ans.

 

Ce n'est pas une surprise et c'était même attendu ! Les jeunes étant moins présents dans le total de la population naturiste. Les 106 répondants entrant dans la classe d'âge de l'AJNF (14-27 ans) ne sont donc  pas représentatifs de tous les jeunes naturistes de France.

 

Les proportions 13%-87% sont plutôt représentatives de la fréquentation des centres et clubs naturistes (voir même optimiste). En effet, la classe des plus de 27 ans fréquente plus ce genre de structure.


Le statut des répondants


 

Pas d'étonnement non plus, la majorité des répondants sont des adultes avec et sans enfants. Il y a 307 parents naturistes qui ont répondu, ce qui est encourageant, car il y a un potentiel de jeunes pouvant rejoindre l'AJNF. Cela ne pourra pas se faire sans un petit coup de pouce des parents.

 

Un autre résultat qui correspond à ce que l'on observe à l'AJNF, c'est que la majorité des 14-27 ans sont des jeunes qui n'ont pas grandit dans une famille naturiste. L’AJNF rayonne davantage pour les jeunes qui n’ont pas de parents naturistes. Une question se pose: pourquoi il y a si peu d'enfants de naturistes ?

 

Parmi les « autres », on dénombre une bonne quantité de pères isolés qui pratiquent seuls sans leur famille ou des parents dont les enfants ne veulent pas entendre parler de naturiste.

 

Il semble qu’à partir de l’adolescence, les enfants de naturistes s’éloignent du mouvement par pudeur, rébellion ou perte d'intérêt pour une pratique qui ne propose pas beaucoup d’activités pour les jeunes. Ceci confirmerait alors l'intérêt d’une association comme l’AJNF pour regrouper les jeunes autour de centre d'intérêts communs.


Désintérêt du naturisme par les jeunes

Rappel sur la vie des jeunes

Rappelons sommairement ce qu'est un jeune du 21ème siècle. En dehors de leurs loisirs, les jeunes sont plus mobiles et se retrouvent relativement occupés par plusieurs activités : ils vivent dans un studio en semaine, vont à l'école, font des jobs étudiant le soir et/ou les week-end, révisent, rendent visite aux parents (qui peuvent être divorcés), passent des entretiens, cherchent un appartement, déménagent, se marient, font un premier enfant, etc… Sachant que ce cycle peut changer tous les ans.


Les jeunes n'ont pas vraiment le temps de s'investir dans un endroit précis. Avec le peu de temps qu'ils ont, ils préfèrent consommer leurs loisirs sans devoir s'y investir. Il est difficile de s'investir durablement dans une association ou dans un club local. L’AJNF se retrouve parfois dans la difficulté de trouver des jeunes qui peuvent s’investir pour l’association. Rappelons malgré tout que tous les jeunes sont accueillis indépendamment de leur degré d’implication dans l’association.

Le désintérêt des jeunes pour le naturisme

 

Selon les répondants, la pudeur serait la première cause du désintérêt pour le naturisme. Pudique, la jeunesse cache son corps, notamment lors du sacro-saint passage de la puberté. Pourtant les nouveaux naturistes parlent souvent de leur surprise concernant l’absence de jugement dans le naturisme.

 

L'une des données les plus intéressantes est la honte du naturisme, en plus particulier pour les jeunes. Plus de 50% des jeunes de 14-27 ans le pensent, contre moins de 25% des plus de 28 ans. Les jeunes ont honte de l'image du naturisme actuel, pourtant représentée en majorité par les plus de 28 ans. Il faut travailler ensemble pour que les jeunes n'aient plus à avoir honte de l'image du naturisme, souvent associée / confondue avec des mœurs sexuelles (libertinage, échangiste) ou encore à une activité excentrique. C'est bien de communiquer sur ce qu'est le naturisme peut-être faudrait-il communiquer sur ce que ce qu’il n'est pas.

 

Les médias seraient responsables de cette honte pour un tiers des participants. Ils veulent du sensationnel et se servent du sensationnel pour faire de l'audience : le sexe. Pourtant, ces dernières années, certains reportages s’orientent sur le bienfait, et l’aspect familial du naturisme. Les médias sont une arme à double tranchant qui peuvent s’avérer contre productifs s'ils s'adressent aux mauvaises personnes et être un incroyable levier s'ils s’adressent aux bonnes. Mais pour ça, il faut assumer sa pratique du naturisme au risque de tomber dans le cercle vicieux de la honte.

 

La méconnaissance du mouvement est partagée par tous, dont à 75% par les 14-22 ans (qui sont pourtant issus en majorité de famille non naturiste). C'est un point essentiel à travailler, qui se fera difficilement sans l'aide des médias qui ont tendance à faire de la désinformation s'ils ne sont pas orientés. Mais si déjà tous les naturistes pouvaient communiquer sur le naturisme autour d'eux, ça ne pourrait être que bénéfique au mouvement. Il faut oser le faire et ne pas toujours compter pour que d'autres le fassent. Ça nous concerne tous.

 

Tout comme la honte, le manque de moyens n'est pas partagé dans la même proportion entre les 14-27 ans (18%) et les plus de 28 ans (7%). Le prix d’’accès aux centres ou clubs peut être un frein à la découverte du naturisme par de nombreux jeunes. Seuls ceux ayant accès un jour à une plage naturiste peuvent tenter de franchir le pas gratuitement. Pour les clubs et terrains naturistes qui désirent recevoir plus de jeunes, une idée envisageable serait un accès gratuit aux installations pour la journée.

 

La différence générationnelle est un frein partagé par un tiers des participants. Là encore c'est un cercle vicieux. Il est certain que les 10% de jeunes présents dans les milieux naturistes se sentent minoritaires et n’invitent pas d'autres jeunes à les rejoindre. Parfois les personnes se regroupent par groupe d'âge, il faut éviter d'effrayer le peu de jeunes présents ou il n'y en aura plus du tout. La pyramide des âges se décale tous les jours. Les jeunes d'aujourd'hui seront les moins jeunes de demain. Il est indispensable de rajouter des marches à cette pyramide si on ne veut pas la voir disparaître complètement. Pour combler ce décalage, des solutions peuvent être proposées. Des activités inter-générationelles (sortie piscine, Barbecue, etc...) peuvent inciter les jeunes à participer. Encore, des sorties plus orientées comme des samedis “révisions pour examens” avec un accès à Internet serait susceptible d'intéresser des jeunes. Les associations souhaitant organiser des activités ou partenariats avec l’AJNF peuvent contacter directement l’association.

 

La rébellion est quelque chose qui revient souvent chez les parents. Ils constatent eux-mêmes que leurs enfants ne veulent pas faire comme eux et préfèrent passer du temps avec leurs amis textiles. Poussez vos enfants à s'intéresser à l'AJNF, ils découvriront une autre façon de pratiquer le naturisme  et se retrouveront avec des jeunes du même âge.

 

Parmi les autres réponses, beaucoup considèrent que la mode vestimentaire nuit au naturisme. Les jeunes ont besoin de se créer une identité qui leur est propre à un groupe. La société du paraître définit ce qu'est une apparence esthétique, le nu n'en fait pas parti. La société conservatrice et pudibonde, de par la culture et le retour de l'influence des religions, proscrit la nudité. Les marques de vêtements et l’importance du paraître éloigneraient les jeunes du naturisme. Bien que non définie et ouverte à tous, L’AJNF à sa propre identité. On y retrouve des jeunes prenant soin de leur mode alimentaire (consommation locale et type slowfood) et avec un mode de vie essayant, à son échelle, de respecter l'environnement. Respecter les autres, se respecter soi même, se développer et faire de nouvelles rencontres sont des points qui nous rassemblent au sein de l’association.


Qui côtoie des jeunes en milieu naturiste ?

 

On constate que 75% des participants côtoient des jeunes en milieu naturiste, soit plus de 606 personnes qui connaissent au moins 1 jeune en milieu naturiste.

 

C'est en tous les cas intéressant de savoir que des jeunes peuvent être touchés par votre intermédiaire. Pour soutenir le mouvement jeune, n'hésitez pas à orienter les jeunes vers notre association…

L'AJNF

Qui a déjà entendu parler de l'AJNF ?


 

Plusieurs étonnements pour ces résultats. Là où on s'attendait à avoir pratiquement 0% de « non », on se retrouve avec 27% (232) de sondés ne connaissant pas l’AJNF. Pourtant, le sondage a été véhiculé par les mêmes canaux qu’auparavant (RIJ, sorties nationales, régionales), nos témoignages, etc…

 

Une hypothèse est que ce sondage a touché plus de naturistes car il concernait tout le monde. Encore, peut-être que les sondés ne se sont pas rendus compte que ce sondage était effectue pour notre association.

 

Nous notons que 38% des 14-22 ans découvrent l'AJNF par ce sondage.

 

Ces dernières années, nous avons augmentés notre présence dans les médias naturistes (magasines et forums...) pour augmenter la visibilité de l’association auprès de la population naturiste. Nous espérons ainsi accroître le bouche a oreille et recevoir plus de jeunes déjà naturiste au sein de notre association. En dehors des médias naturistes, nous avons adopté la politique de la FFN et ne donnons pas suite aux demandes des journalistes (souvent au profit d'émission peu crédible), au risque d'être détournés. Enfin, notre site Internet (www.ajnf.fr) a une grande visibilité et comporte beaucoup de contenus sur l’association.

 

Finalement, nous sommes contents d'avoir touché un auditoire plus large que d'habitude, peut-être qu'il suivra nos prochaines actualités.


Qui sont les (ex-)adhérents ?

 

Ceci est très connu au sein de l'AJNF : nous n'avons que très peu d'adhérents ayant grandi dans le naturisme (13%).

 

L'AJNF est en majorité composée de jeunes adultes ayant découvert le naturisme par eux même, la vingtaine passée, voir plus tard. Certains s’y sont même intéressés avant mais ont attendu la majorité pour pouvoir nous rejoindre. Ces personnes entendent parler de l’AJNF grâce au site de l’association (www.ajnf.fr), par des amis ou lors de salons en partenariat avec la FFN. Ces personnes font généralement une démarche active pour trouver notre association, notre action est surtout de rassurer et d’accompagner ces nouveaux arrivants.

 

On constate 307 parents naturistes ayant des enfants. Une question se pose, pourquoi peu d’entre eux ne rejoignent l’AJNF ? Nous n’avons reçu que peu de témoignages sur ce sujet. Sont-ils déçus, dégoûtes, ennuyés par le naturiste ?


Quelles sont les activités de l'AJNF ?

 

Sur le site de l'AJNF, il est mis en avant que l'on organise des sorties nationales, régionales et quelques sorties dans d'autres pays.

 

Explication : La différence entre une sortie nationale et régionale tient dans la différence de l'organisation et des remboursements. Les sorties nationales se déroulent généralement sur un week-end et nécessite de prendre en charge l'hébergement et les repas. Les sorties régionales sont plus légères à organiser et peuvent se dérouler sur une journée.

 

Le cœur d'activité de l'association est de faire rencontrer des jeunes au cours de sorties et d'activités sympathiques.

 

Une majorité pense que nous organisons la « promotion de naturisme auprès du grand public ». Certes, nous le faisons par défaut car nous parlons du naturisme et essayons d'accroître l’attractivité du naturisme chez les jeunes. Cependant, nous ne sommes pas une agence de communication et n'avons pas forcement le temps et les moyens de nous y consacrer.

 

Le contact direct et le dialogue semble le plus efficace et nous avons été présents en petit nombre à deux salons grand public en 2012. Ce n'est pas suffisant mais nous manquons de membres convaincus avec du temps à y consacrer.


Parlez-vous de l'AJNF ?

 

Ce graphique concerne les 605 personnes qui connaissent l'AJNF ou sont des (ex-)adhérents.

 

Nous constatons que 62% ne parlent pas de l’AJNF autour d’eux. On peut espérer que les autres en parlerons plus facilement quand ils auront compris les buts de l’association, à quoi elle sert et comment elle fonctionne.


Nombre d'adhérent à l'AJNF

 

Vous devez vous en douter après ce que vous avez lu jusqu'ici, nous sommes loin des milliers d'adhérents !

 

Le quart des participants pensent que nous sommes environ 1000 voir même environ 5000 ! Même certains (ex-)adhérents le pense.

 

La réalité est que l'AJNF a compté 84 adhérents en 2012. Cependant, tous ne sont pas impliqués dans le fonctionnement de l'association. Nous avons une moyenne de 6 participants aux sorties (entre 2 et 14 participants). Cas particuliers pour la Rencontre Internationale Jeune a qui compté 45 participants. Le congrès FFN et l'AG ont compté tous deux 16 participants (auxquels se rajoute 10 procurations).

 

Nous espérons par la suite trouver une nouvelle génération d'adhérents pour pouvoir prendre le relais de l’AJNF.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avis concernant l'avenir de l'association

Vous avez été nombreux a donner vos avis et vos idées pour le devenir de l'association.

Plus de membres, plus de filles, plus d'adolescents

En grande majorité, vous souhaitez que nous ayons plus de membres. C'est tout ce que l'on souhaite. Non pas pour le chiffre, mais pour que l'association continue, se renouvelle et que le naturisme évolue, se rajeunisse et que l'image auprès du grand public également.

Beaucoup suggèrent de nous rapprocher des établissements scolaire (lycée et écoles d'études supérieurs). Nous y avons pensé, bien entendu. Une campagne de mail a été lancée en direction des BDEs et des affichages dans certains campus, sans avoir eut le moindre retour. Nous ne sommes pas assez nombreux pour pouvoir faire plus. C'est une piste vraiment intéressante mais qui nécessite du temps et du dialogue. On espère de tout cœur y parvenir, mais avant ça il nous faudrait un cœur d'adhérent investi.

L'autre suggestion auquel nous avions pensé également, c'est de se rapprocher d'associations de jeunes non naturistes, notamment sportives. Une tentative à été faite lors de la RIJ, mais les membres de l'association en question n'étaient pas disponible. C'est quelque chose que nous aimerions tenter à nouveau. Encore une fois, le temps et les contacts nous manquent.

On nous suggère aussi d'avoir une parité garçon / fille. Bien sur, il s’agit d’un débat de longue date qui a soulevé de nombreuses idées. Cependant, nous ne choisissons pas nos adhérents et nous sommes contre les ségrégations. Nous avons un tiers d'adhérentes, ce qui n'est pas mal pour une association naturiste !

La moyenne d'âge haute des membres de l’association nous est souvent reprochées. Là dessus encore, nous n'y pouvons rien. Même en arrivant à recruter dans le grand public, nous ne pourrons pas avoir de membre issues de familles non naturistes de moins de 18 ans. Nous ne pouvons compter que sur les enfants de naturistes pour alimenter cette catégorie d'âge. En 2012, nous avions 2 adhérents âgés de 14 ans, présents à la RIJ et à 1 ou 2 sorties. Merci à leurs parents de nous avoir fait confiance.

Présence ou permanence dans les clubs et centres

C’est une proposition récurrente : il faut être présent partout ! Ce n’est pas l’envie qui nous manque d’être en vacances toute l’année et passer du temps dans les structures naturistes. Vous l’aurez compris, c’est encore un problème d’échelle et non de mauvaise volonté.

Quand le point précédent sera résolu et qu’il y aura plus d’une dizaine de membres impliqués dans l’organisation d’évènement, nous pourrons organiser de permanences. Nous aurons besoin d’avoir un plus grand nombre d’adhérent et de personnes impliquées avant de pouvoir encadrer des vacances pour ados dans les centres. Il ne faut pas oublier que c’est une association de bénévoles et que l’on ne peut pas s’improviser animateurs (avec tous les problèmes de compétences, responsabilité, frais, etc…).

Certains clubs nous on invité en 2012 pour venir sur leur terrain le temps d’un week-end. Les invitations ont été transmises, mais personne n’avait de disponibilité pour organiser et y participer. Nous en sommes désolés et nous espérons que la croissance de l’association permettra d’honorer vos invitations, si elles tiennent toujours.

Une autre présence dans les clubs est demandé, plus pérenne cette fois. Celle d’avoir un ou plusieurs jeunes dépendant d’un club naturiste et participer à la vie de ce club. Ça serait merveilleux, mais on ne peut le reprocher à personne si ce n’est pas le cas. Des enfants ont grandi dans ces clubs et n’y reviennent pas forcement (et ne vont pas non plus vers l’AJNF). De plus, c’est une tranche d’âge où l’on peut déménager et  changer de région souvent,ce qui est difficile pour entretenir une relation durable. On ne pourra pas non plus imposer à nos adhérents de s’investir dans le club le plus proche de chez lui. Ça doit être une démarche personnelle et de confiance entre le jeune et les adhérents du club.

Donner le goût à la nature et l'écologie

C’est quelque chose qui tient à cœur à une bonne partie des adhérents et nous sommes content de voir que certains d’entre vous partagent cet attachement à la nature et l’écologie. Autant que possible, nous essayons de réfléchir nos actions pour être en accord avec la nature : alimentation locale ou bio, repas slow food, covoiturage, gestion des déchets, sorties en pleines nature, etc …

Il n’y a pas de raison que ça s’arrête et on espère que cette volonté soit transmise aux nouveaux adhérents.

Décentraliser par régions

L’AJNF est une association nationale, ses membres sont réparties sur le territoire. Parfois, 3-4 membres peuvent avoir la chance d’habiter dans la même agglomération, mais une bonne partie sont isolées. Les installations naturistes ne se trouvent pas non plus partout.

Plutôt que de diviser le budget pour faire des sorties dans les mêmes 3-4 régions, nous privilégions le rassemblement de nos membres pour permettre à chacun de vivre de vrais moment de convivialité et de partage naturiste.

Nous avons également des sorties dites régionales, pour favoriser les rencontres entre jeunes d’une région sur une journée. Malheureusement, il n’y a jamais beaucoup de participants.

L’AJNF se rend malgré tout dans des endroits qui ne comprennent pas beaucoup d'adhérents, voir pas du tout : Bretagne, Alsace, Marseille, Essonne, Gard, Thonon, Orléans etc…

Accepter tous les âges ou repousser jusqu'à 35 ans

Certes, la jeunesse ne s'arrête pas a 27ans! Cependant, l’AJNF est une association de jeunes, aidée financièrement par la FFN. Elle n’a pas vocation de financer les adultes rentrés pleinement dans la vie active.

On nous reproche de rester «entre nous», alors que notre forum est ouvert et qu’une bonne partie de nos sorties sont intergénérationnelles avec des interclubs ou des manifestions ouvertes à tous (Imaginat, concours de natation, Océades, Balnéades, Paquis, etc…).

Se médiatiser

C’est vrai que nous médiatiser pourrait permettre de changer l’image du naturisme auprès du grand public et vous êtes nombreux à nous le souhaiter. En l’état actuel, nous ne sommes pas nombreux à accepter que des photos de nous soient diffusées publiquement. Il y a deux ans, nous avons pris comme moto : le naturisme se vit plus qu’il ne se montre!

Pour ne pas que nos informations soient détournés, nous refusons de participer aux programmes en recherche de sensationnels ou de mode de vie atypique...

Lorsqu’il est possible, nous essaierons de faire parler de nous : journaux locaux de certaines de nos sorties (Nouvelles d’Alsace), émissions de radio (France Bleu Clermont).

L'idée de faire un court métrage a déjà été mentionné sans qu’il y ait de suite pour le moment).

Proposer une alternative / un idéal de vie

Vous êtes plusieurs à nous pousser à proposer une alternative de vie, comme à la belle époque des années 70. Les temps ont changé et nous essayons de vivre avec (Internet) mais aussi de suivre nos idées (alimentation bio/locale) quand on le peut. Autant que possible nous cherchons le rapprochement avec la nature, le respect des autres et l’initiative personnelle.

Le naturisme couvre toutes ces valeurs, mais ne nous l’appliquons pas forcement de la même manière que les générations précédentes qui se détachent du respect de soi (alcool, moins d’activité) ou de la nature (logement en dur, sur-confort).

Militantisme naturiste

Certains nous reprochent de ne pas participer aux actions militantes naturistes. Ces actions se résument souvent par de la nudité urbaine, assez éloignée de l’approche ‘nature’ que l’on défend. Personne n’interdit à nos membres d’y participer, mais s’ils ne le font pas, c’est que personne ne s’y retrouve.

Plusieurs fois par an, nous avons effectué des randonnues, hors des sentiers battus, en milieu naturel. Ce genre d’actions nous correspond plus et nous cherchons à en parler dans la presse locale quand elles se produisent.

Nous ne sommes pas nombreux, pas souvent disponible et chacun est libre de ses mouvements s’il peut participer à l’une ou l’autre des actions.

Rapprochement des clubs et rencontres inter-générationnelles

Une remarque qui revient souvent, certainement de personnes qui ne connaissent pas les sorties que nous avons réalisé en partenariat avec d’autres clubs comprenant toutes les générations. Malheureusement, il est difficile pour nous d’être présent en nombre à toutes les manifestions naturistes qui ont lieu toute l’année sur tout le territoire.

Changement de l'image du naturisme auprès du grand public

Il y a beaucoup d’espoir envers nous, pour que nous puissions changer l’image du naturisme auprès du grand public. En dehors des médias, c’est très difficile de les toucher et vous avez vu plus haut le problème que cela nous pose.

Nous ne sommes pas assez nombreux pour effectuer des campagnes auprès du grand public, sur les plages textiles, les universités ou autre. Nous essayons autant que possible à être présent sur les stands de région de la FFN, lors de certains salons sur le bien-être par exemple.

Par contre, nous pouvons être visible sur Internet et les réseaux sociaux. Nous lançons de temps à autre des images à destination du grand public, comme la campagne décalée ‘geek’ pour annoncer la RIJ 2012. Pour être efficace, nous avons besoin de vous et que vous partagiez ces messages auprès de vos entourages ou autre communauté sans rapport avec le naturisme. C’est sur le nombre que ça se jouera et vous venez de montrer par ce sondage que l’on est capable de communiquer auprès de plus de 800 personnes. Je vous laisse faire le calcule si chacun de vous en parle à 10, 20, 50 personnes !

C’est ensemble que nous ferons évoluer l’image du naturisme.

Résumé et conclusion

Plus de 800 participants, dont 9/10 sont des adultes de plus de 28 ans, avec ou sans enfant. Les 3/4 ont entendu parlé de l’AJNF avant le sondage et 3/4 côtoient des jeunes en milieux naturiste.

L’AJNF compte 84 adhérents en 2012, pourtant 1/2 des participants pensent que nous sommes de 500 et à plus de 5000 adhérents ! Nous cherchons en priorité à faire rencontrer de jeunes naturistes ensemble pour partager des moments conviviaux. La promotion du naturisme n’est pas promotion du naturisme auprès du grand public comme le pense 1/2 des sondés, même si nous le faisons un peu par la force des choses.

L’AJNF est essentiellement composé de jeunes adultes qui ont découvert le naturisme par eux même, mais seul 1/10 sont des enfants de naturiste. Cette proportion pourrait augmenter si, parmi les 3/4 qui ont entendu parlé de l’AJNF, les 1/3 qui parlent déjà de l’AJNF autour d’eux étaient rejoins par les 2/3 qui n’en parlent à personne.

La pudeur et la méconnaissance seraient les causes du désintérêt des jeunes du naturisme, pour les 2/3 des sondés. La mauvaise presse et les différences d’âges seraient les causes pour les 1/3. Il y a un gros problème d’image à résoudre et donc d’information auprès du grand public, notamment parmi les jeunes. Beaucoup dénoncent la société de consommation, qui n’a plus vraiment de valeur.

Avec son effectif actuel et le peu de bénévole investi dans l’association, l’AJNF seule ne pourra pas révolutionner les mentalités. Elle a besoin de chacun de vous pour nous aider à fédérer les jeunes qui aiderons à construire une belle image du naturisme et de la communiquer.

Fort de cet éclairage, l’AJNF va poursuivre sa mission pour permettre aux jeunes naturistes de se rencontrer. Elle continuera de communiquer sur sa vision du naturisme grâce aux ressources dont elle dispose. Merci d’avance à tous ceux qui soutiendront nos actions.