C’est par une radieuse journée, en ce début mars, que j’ai pu goûter mes premières joies naturistes lors d’une compétition de natation. Un peu fébrile et intimidé, j’avais envie de vous narrer mon expérience, mes premiers émois de jeune naturiste qui resteront pour moi une superbe expérience.    Clique ici pour lire la suite !

 

AJNF Tournoi Natation RA

L'australienne !

 

Mais, avant tout cela, je voudrais me présenter à vous. Je m’appelle Bryan et j’ai 24 ans. Jusqu’à présent mes expériences de nudité s’étaient limitées à poser mon corps blanc sur une serviette au bord de la mer et de me laisser caresser par les rayons d’un soleil puissant. Ces instants fugaces, mais précieux m’avaient laissé un goût d’inachevé. En dehors de sortir de ma salle de bains et de rester nu chez moi lors des fortes chaleurs estivales, mes expériences étaient très limitées et cela faisait quelques temps que je lorgnais vers une association me permettant de partager ces moments. Alors, pourquoi pas. Essayons. C’est alors que j’ai découvert une compétition de natation qui se déroulait dans la région.

 

Plouft !

 

Ce 7 mars, je me dirige donc vers la gare pour atteindre Valence. Il n’est finalement pas difficile de se mettre nu et la piscine est certainement le meilleur moyen pour passer ce cap. En effet, en dehors d’un petit maillot, il n’y a pas grand-chose d’autre qui cache le reste de nos corps habituellement. Tout de suite, les premières personnes m’ont entouré, questionné. Leur curiosité était sympathique, bienvenue, me permettant de m’intégrer rapidement à ce groupe. Tous ces élans de sympathie m’ont touché droit au cœur, mis en confiance et permis de concentrer mon énergie sur la compétition à venir.

 

Je finis premier de la compétition de brasse, je participe en équipe au relais pour le Gymno Club Rhodanien et l’AJNF. C’est finalement le Gymno Club Rhodanien qui l’emporte à 10 centièmes de secondes de l’AJNF. Et enfin je termine par l’australienne, où j’arrive à terminer la dernière longueur en première position.

 

Aujourd’hui je me sens un autre homme, intronisé dans le monde merveilleux du naturisme. J’ai des projets, des envies. Tout cela, je ne l’aurais jamais achevé sans cette compétition. Ce n’est pas si difficile. Personne n’est là pour juger, on vient comme on est, comme chez Mc Do. Quoi de plus épanouissant que d’être entouré de ses coreligionnaires ? Je ne peux que vous encourager à tenter l’expérience.